VOTRE HOROSCOPE DU JOUR

BONNE FETE

SOYEZ LE BIENVENU

16/08/2008

RE...NAISSANCE

Je viens de passé une excellente soirée, en effet j’ai été voir un spectacle de jeunes chanteurs et je me suis amusée comme une folle. Je me suis surprise à me retrouver, moi, la marie d’il y a une dizaine d’années. Je suis partie avec Denise et une voisine et j’ai fait la folle dingue comme il y a très longtemps. J’ai fait semblant de vouloir sauter dans l’eau (nous étions au bord d’un lac) et naturellement pour ma pomme, la barre que je tenais bougeait donc grosse frayeur et rire naturellement. C’est idiot mais j’aime quand je fais rire la galerie. Comme je l’ai déjà dis j’ai vécu pour et par « mon homme » et je ne le regrette pas. Mais maintenant je sais que je ne recommencerais pas la même chose, et si un jour mon fameux prince sur son cheval blanc (non pas ST Nicolas) trouvait son chemin, je sais que j’aurais aussi "ma vie" et que je ne ferais plus la même erreur que de vivre par et pour lui.

 Je me suis surprise de penser à mon ex ce soir, non pas avec des sentiments de tendresse, mais tout simplement, car il fait partie de mon passé et que cette période de ma vie à compté. Je me suis retrouvé ce soir face à une réalité, je me suis perdue pendant que je vivais avec lui, en ne vivant que pour et par lui, j’en ai oublie « la marie » et elle est devenue une groupie, une fan inconditionnel, de qq qui ne la voyait tout compte fait, pas du tout. Je me souviens du premier soir ou nous sommes sortis ensemble, nous avons dansé toute la nuit jusqu’aux petites heures, il suait des gouttes, car je ne suis pas resté une minute assise et lui non plus donc. Et pourtant au fil du temps, je n’ai plus dansé, je me plaisais à le regarder danser, son déhanchement, sa manière de tourner sur lui-même, je restais bouche bée comme une collégienne devant « son homme », j’étais admiratif devant cet homme que j’aimais tant. Et Marie n’as plus dansé, elle restait assise et ne bougeait plus, le laissant danser avec d’autres femmes sans s’imposé, à celui qui aurait du, danser surtout avec elle.

 Voilà deux soirs de suite que j’ai une irrésistible envie d’aller danser, mais bon comme pour le moment le porte monnaie n’est pas d’accord pour ce genre de dépense, je m’abstiens.

(Le spectacle de ce soir était gratuit). Mais j’ai décidé ce soir que j’allais de nouveau devenir cette Marie qui ne restait pas assise une minute, et que maintenant se serait moi dont on regarderait le déhanchement.

 S’il est vrai que j’attends l’amour, le vrai, aimer qq de trop et vivre pour et par lui, n’est pas bien non plus, on en oublie l’essentiel : vivre, vivre pleinement sa propre vie.

Maintenant j’ai envie de respirer pour moi, faire des choses que j’ai envie moi, ne pas toujours être stand bye pour qq, tjr lui faire tous ces caprices en se privant soi même de tel ou tel chose. Comme dans tout je crois qu’il faut une certaine mesure.

 J’ai donné de trop, trop gentille, trop soumise, trop intense, trop, trop. Il en avait même fait part à sa maitresse que j’étais gentille et qu’il avait tout ce qu’il voulait de moi. (Le goujat) Je me dis avec le recul, que si j’aurais vécu un peu plus pour moi, j’aurais peut être encore mon couple (bien qu’avec lui ce n’est pas sur) (même certain)

Voilà pourquoi ce soir j’ai pensé à lui, non pas en ayant des regrets pour lui, mais des regrets sur « la marie » que j’étais devenue, mais que je sais que je ne serais plus jamais, je me suis enfin retrouvé et maintenant « marie » va de nouveau danser. (et pas pour oublier comme dirais Fr. Valery mais pour VIVRE)

 

fleurs43

02:51 Écrit par cheera dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

EUREKA ! Elle est de retour.....

Écrit par : monique | 16/08/2008

Les commentaires sont fermés.