VOTRE HOROSCOPE DU JOUR

BONNE FETE

SOYEZ LE BIENVENU

27/08/2008

A TOI NANCY

Voici un gentil com, que m'a laissé, l'amie de ma fille, sur le post "lettre à ma fille"

Occupée à lire un livre, une phrase m'a touchée et je voulais juste te la faire partager. Un homme parle d'une femme qui a perdu son mari et il dit 'pourquoi ne peut-elle pas dire ''''merci pour le souvenir'''''et se remettre en route. J'ai trouvé ça très joli.
Tu veux que je te dise également de quoi je me rappelle?? Je me rappelle du jour de mon mariage où les yeux plein de larmes tu m'as passé autour du cou le collier que tu voulais voir sur Isa. Je n'oublierais jamais que tu as été pour moi plus que ma propre mère.



Merci pour les coms, que tu viens de mettre dernièrement, j’ai l’impression que j’ai ré ouvert une blessure dans ton petit cœur et j’en suis désolée. J’ai la mémoire qui flanche vu mon grand âge, je ne me souviens pas de cette histoire de collier, mais par contre je me souviens très bien du temps que tu as passé à la maison, ta deuxième maison, j’étais avant  Liliane, ta nonna comme tu disais. Tu te souviens de la plaque d’immatriculation d’Henri ? HNJ ! Je ne dirais pas ici, ce que tu avais trouvé comme surnom, mais du haut de tes 16 ans, tu avais pas mal d’imagination. Oui tu as passé pas mal de temps chez nous, comme chaque adolescent un peu difficile tu venais chercher un refuge chez nous. Et j’aimais bien quand tu venais. Mais on n’as qu’une maman, même si à cet époque il y avait entre elle et toi qq problèmes. Nos chemins eux, se sont éloignés, la vie se charge de ces choses là. Je ne t’ai jamais oublié sache le.

 

En ce qui concerne ta phrase, d’accord c’est une très belle phrase, mais je n’arrive pas à dire merci pour le souvenir, car pour moi c’est un cauchemar de chaque jour. Une blessure qui ne se refermera jamais, une blessure ré ouverte l’année passé par le décès d’une autre jeune femme qui portait le même nom qu’elle.

 

Je n’ai certes pas été la maman idéale, trop sévère, trop jeune, certainement, mais j’ai fait ce que je pouvais. Comme tu es une « maman » à ton tour, tu sais qu’il n’est pas toujours évident de donner une bonne éducation à nos enfants, on fait ce qu’on peu avec les moyens dont on dispose. J’aurais voulu en faire mille fois plus, si j’avais su. J’aurais voulu lui faire plein de bisous, plein de câlins et la faire vivre dans un univers d’amour. Je l’aimais tellement et maintenant c’est le néant. Un jour un psy m’as dis que je n’avais pas fait le deuil de ma fille (pas besoin d’être psy pour le dire) et que j’avais arrêté de vivre depuis son départ et ça c’est exacte, une partie de moi est partie avec elle et ne reviendra jamais.

 

Ce qui pour moi à été très dur, c’est de devoir allé à la commune et signé leur fameux registre pour déclarer son  décès. C’est mettre un point final à une vie, comme si elle n’avait jamais existé, c’est horrible. Comme je l’ai déjà dis, elle vit avec moi et en moi, tous les jours.

 

Pour toi, elle est un souvenir, elle fait partie de ton enfance, de ta vie de jeune fille. A travers toi, moi je revis un peu de ce temps là. Les bêtises que vous faisiez et dont je n’ai connaissance que maintenant. Une partie de sa vie que je n’ai pas connu, et qui me fait sourire maintenant (avant je ne crois pas que j’aurais apprécié). Je suis vraiment heureuse que tu ne l’as pas oublié et que tu la garde dans ton cœur. Merci ma puce. Ta Nonna

12copiergd54

 

01:52 Écrit par cheera dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.