VOTRE HOROSCOPE DU JOUR

BONNE FETE

SOYEZ LE BIENVENU

09/05/2009

GARDEZ L'ESPOIR

image_carte_espoir7

 

Cette nuit j’ai mis un post triste, non je ne l’effacerais pas, mais que cela ne vous empêche pas de continuer à vous battre, à garder l’espoir dans une belle vie. Car oui la vie peut être belle, mais nous avons tous d’une manière ou d’une autre nos malheurs ancrés en nous. Les bobos du cœur, les tracas financier, les séparations ne sont rien à côté de ce que je nomme vraiment des malheurs : la perte d’un enfant, la maladie. Alors pensez y : il y a toujours pire que vous, quelqu’un qui a plus de malheurs que vous, mais qui continue à se battre pour tirer le meilleur de la vie et faire de sa vie : une belle vie.

 

NE PERDEZ PAS ESPOIR ET BATTEZ VOUS.

 

08:29 Écrit par cheera dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Marie. Là, j'ai plus envie de rire du tout j'aurais même plutôt d'ailleurs je les ais, les larmes au coins des yeux.
C'est bien que tu puisse "sortir" tout ça et en même tant continuer à vivre et espèrer d'ailleurs ne dirais t-on pas que cela se profile sur des lendemains enchantés.
Je l'ai toujours dit et donc le répète la perte d'un enfant est irréparable mais ... maintenant je crois que tu me connais un peu, il y a toujours un "mais" avec moi.
La vie doit continuer pour les vivants et non pour les disparus.
Lors d'un décès je trouve que l'on devrais pleurer ceux qui restent et non ceux qui partent, car eux, leurs dernières pensées sont pour nous souhaiter que le reste du voyage soit bon pour nous, eux sont arriver au bout et maintenant brillent tels des constellations dans les cieux.
Bien sùr ils nous accompagneront toujours et rien ne les remplaceras, mais la vie continue et la terre ne s'arrête pas de tourner.
Tu sais en écrivant ça, j'ai la "boule" dans la gorge et ma vue se brouille, pourtant c'est la vérité nous devons faire de notre vie un chemin de bonheur pour tous ceux que nous aimons et qui restent à nos côtés.
Les "anniversaires" de leurs disparitions seront toujours douloureux, nous ne devons pas nous arrêter à ça car au sinon, nous ne vivons plus, facile à dire, non pas vraiment.
Comme beaucoups d'autres je vis avec des pertes chères à mon coeur, des personnes que j'adulais et pourtant que me laissent'elles, de la joie.
La joie de leurs souvenirs dans les bons moments, la joie d'avoir été un moment de leur vie un p'tit bout qui leur donnait bien des soucis mais bien des plaisirs aussi.
Je pense particulièrement à mes grands-parents, et qui sans eux je ne serais pas devenus l'homme que je suis.
Ils m'ont donnés tant de bonheur, de réconfort que quand le moment est venus de leurs dirent adieu, j'ai simplement dit "au revoir".
Nous parcourons tous un chemin plus ou moins facile, mais ce chemin nous mènent tous au même terminus et là nous nous retrouvons.
C'est le coeur remplis d'espoir pour toi et ton futur que je t'écris ça, confiance toujours garder la confiance et la vie reprend ces droits comme tu le dis si bien.
Garde ces pensées au chaud et ressorts-les quand le besoins s'en feras sentir.
Bisous.

Écrit par : Universel | 10/05/2009

Les commentaires sont fermés.